Qui sommes-nous? Contactez-nous

Les experts de la performance énergétique et numérique des bâtiments tertiaires

> > Efficacité énergétique des bâtiments tertiaires : adopter les éco-gestes au bureau

Efficacité énergétique des bâtiments tertiaires : adopter les éco-gestes au bureau


ecogestes-bureau

Les bâtiments d’habitation ne sont pas les seuls à être impactés par la politique de réduction de consommation d’énergie. Comme à la maison, des éco-gestes simples peuvent permettre de limiter considérablement la facture énergétique des bâtiments tertiaires tout en conservant confort et efficacité optimale, notamment dans le cas des bureaux d’entreprises eux-aussi soumis aux nouvelles lois sur la performance énergétique.

Limiter le gaspillage

Bureaux allumés toute la nuit, ordinateurs en veille une fois les locaux fermés…Autant de gestes qui augmentent considérablement la facture d’électricité tout en réduisant la durée de vie des appareils. De nombreux systèmes de programmation (prises ou horloges programmables, minuteurs, détecteurs de présence…) permettent d’automatiser l’extinction et l’allumage en fonction des heures d’ouverture des bureaux, limitant ainsi le gaspillage.

En complément de ces appareils, des gestes simples permettent de diminuer la consommation des appareils tels que :

  • éteindre son ordinateur, son imprimante, son photocopieur… en quittant le bureau
  • diminuer la luminosité et les éviter les économisateurs d’écran en 3D
  • paramétrer correctement pour mettre son ordinateur en veille

Choisir des appareils adaptés

Comme pour l’électroménager, certains ordinateurs et imprimantes consomment plus d’énergie que d’autres. C’est le cas des ordinateurs fixes par rapport aux ordinateurs portables ou encore des imprimantes lasers par rapport aux imprimantes jet d’encre. A l’occasion du renouvellement d’un parc informatique, il peut donc être intéressant, en fonction de ses besoins, de s’orienter vers des appareils récents labellisés « Energy Star » qui consomment environ 70% de moins que les autres.

Optimiser le chauffage et la climatisation

Si de nombreux systèmes permettent aujourd’hui de régler très précisément son chauffage et sa climatisation en fonction de l’occupation des locaux ou de la température extérieure (thermostats, programmation horaire…), un entretien régulier des installations est également nécessaire. Chaudière mal réglée, grilles d’aération encrassées… autant d’éléments qui nuisent au bon fonctionnement des installations, entrainant un surcoût énergétique.

Un éclairage économe

L’éclairage naturel est sans doute le plus efficace mais il doit être, en fonction des saisons, modulé ou complété. L’installation de brises-soleil inclinables limite la surchauffe et l’éblouissement en été. En hiver, l’éclairage artificiel est indispensable. En complément de prises programmables ou d’un système de gestion horaire de l’éclairage, l’utilisation d’ampoules basse-consommation ou de tubes fluorescents permet d’économiser jusqu’à 60% d’électricité. Et pour les éclairages de sécurité, dont l’installation est obligatoire, l’installation de modèles à leds permet encore de réduire la facture énergétique tout en durant plus longtemps.


Commentez cet article


0 Commentaires :

Aucun commentaire


Articles sur le même sujet