Qui sommes-nous? Contactez-nous

Les experts de la performance énergétique et numérique des bâtiments tertiaires

> > Démarches QEB dans les établissements de santé : l’hôpital du futur sera intelligent et écologique

Démarches QEB dans les établissements de santé : l’hôpital du futur sera intelligent et écologique


hopital qeb ales

2% de la consommation d’énergie nationale incombe aux établissements sanitaires et médico-sociaux. Avec plus de 70 000 m2 et de très nombreux équipements, les établissements de santé, publics et privés, sont très gourmands en matière de chauffage, de climatisation, d’eau et d’électricité. Dans le cadre du Plan Bâtiment Durable, de nombreux établissements se sont engagés dans une démarche QEB (Qualité Environnementale des Bâtiments). Des travaux d’amélioration et d’optimisation énergétique qui permettent de dessiner les contours de l’hôpital du futur.

Les hôpitaux, des structures très gourmandes en énergie

En 2010, les consommations moyennes des établissements de santé étaient de 195kWhep/m2 avec 125 kWh/m2 pour le chauffage et la production d’eau chaude. Une valeur proche de celle du secteur tertiaire qui reste encore élevée et peut s’expliquer par la vétusté de certains bâtiments anciens mal isolés, l’utilisation d’un système de chauffage qui utilise le fioul ou le gaz ou encore une mauvaise gestion de l’éclairage avec l’utilisation d’ampoules classiques.

Si le bilan carbone, et par voie de conséquence l’environnement, sont les premiers à être impactés par cette consommation, pour les établissements de santé la pression financière est également très importante. D’une manière générale, dans les grands hôpitaux régionaux et nationaux, les dépenses énergétiques représentent en moyenne 5% du budget global mais peuvent atteindre 10%. La maîtrise de l’énergie est donc un impératif à la fois environnemental mais également économique.

Construire des hôpitaux conçus pour les économies d’énergies

Alors que la rénovation des structures de santé existantes n’est pas encore achevée, la construction des nouveaux hôpitaux intègre déjà la QEB comme une nécessité.

Inauguré en 2011, l’hôpital d’Alès-Cévennes fût le premier hôpital certifié HQE. De l’implantation du bâtiment, qui tient compte de l’ensoleillement, au plafond rayonnant qui assure chauffage en hiver et fraicheur en été en passant par l’enveloppe du bâtiment ou la chaufferie biomasse, tout a été pensé pour réduire au maximum la consommation d’énergie tout en assurant un confort maximum aux patients grâce à des équipements technologiques de pointe.  Un réseau VDI (Voix Données Image) permet de faciliter l’échange des différentes données (mesures de capteurs, images…) et un terminal multimédia, installé au chevet du lit, permet à chaque patient d’avoir accès à la télévision, le téléphone, internet mais aussi de consulter des éléments d’information médicale. A terme ce dispositif pourra également permettre aux médecins d’accéder au dossier du patient.

A Orléans, le nouvel hôpital inauguré en 2015 s’inscrit également dans une démarche HQE. Architecture bioclimatique, isolation, optimisation des consommations, recours aux énergies renouvelables, éclairage intelligent…Là aussi la maitrise de l’énergie est une priorité.

De la conception des bâtiments aux équipements peu énergivores en passant par les nombreuses innovations technologiques, l’hôpital du futur est déjà une réalité qui permet à la fois des économies importantes d’énergie mais également des gains en terme de budget et de confort pour les patients.


Commentez cet article


0 Commentaires :

Aucun commentaire


Articles sur le même sujet