Qui sommes-nous? Contactez-nous

Les experts de la performance énergétique et numérique des bâtiments tertiaires

> > Gestion technique du bâtiment : l’importance du Power management

Gestion technique du bâtiment : l’importance du Power management


power management

Pour réduire leur consommation d’électricité et lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, les acteurs du bâtiment doivent s’inscrire dans une démarche de développement durable. Le logiciel GTB (Gestion technique du bâtiment) ou building management system peut les y aider.

Pour faire baisser sa facture d’électricité, il n’est pas forcément besoin de se lancer dans des grands travaux : rénovation énergétique du bâtiment, optimisation et consolidation du parc informatique… On peut aussi commencer par mettre en place des bonnes pratiques, au niveau de la gestion technique du bâtiment directement pilotable par les gestionnaires de bâtiments est un aspect important de la démarche de développement durable. Elément incontournable du smart grid (réseau électrique intelligent) et du bâtiment intelligent, le logiciel permet à la fois le tracking et le pilotage du gaspillage énergétique.

Le gaspillage, un premier levier d’optimisation énergétique

En entreprise, le gaspillage est souvent dû à une mauvaise gestion de l’alimentation électrique ; généralement, les principaux postes de gaspillage sont l’éclairage et les ordinateurs de bureau. Après leur journée de travail, les salariés qui quittent l’entreprise peuvent oublier d’éteindre les lumières, les systèmes de production de chaud/froid, leur PC portable ou l’unité centrale de leur ordinateur… Et au bout d’une année, ces pratiques deviennent particulièrement énergivores.

Une enquête du bureau d’étude Manexi a même constaté que la consommation moyenne des immeubles de bureaux s’élève à 582 kWh/m²/an, sachant que 95 % d’entre eux se situent dans les dernières catégories (E, F et G) du classement de performance énergétique (DPE).

Piloter les dépenses énergétiques

Pour permettre des économies d’énergie, des solutions de power management (gestion de l’énergie) ont déjà été développées, telles Energy Saver 5 d’Avob. Ce logiciel GTB est programmé pour mettre automatiquement en veille prolongée les ordinateurs lorsque les collaborateurs quittent l’entreprise et pour les rallumer à leur arrivée.

L’entreprise Webhelp (centre d’appels) qui a testé ce système a ainsi pu éviter de consommer inutilement de l’énergie pendant la nuit. Et avec le widget installé sur chaque poste utilisateur, les collaborateurs de l’entreprise peuvent suivre leur consommation énergétique en temps réel. L’installation du logiciel a permis à Webhelp d’économiser 175 000 kWh sur 10 mois, soit l’équivalent de 17 tonnes de CO2, équivalent à 16 000 euros.

De la même manière, la start up Qualisteo a imaginé un outil de mesure permettant de cartographier les consommations. Grâce à cette technologie, il est possible de mesurer tous les postes de consommation qu’il s’agisse d’usages tertiaires (chauffage, climatisation, éclairage, informatique, non spécifique, etc.) ou industriels (fours, compresseurs, groupes froid, etc.), et d’obtenir des indices variés (tension, courant, AC/DC, puissances active et réactive, température…). Cet autre logiciel GTB garantit une réduction sensible de la consommation d’énergie un à deux ans.


Commentez cet article


0 Commentaires :

Aucun commentaire


Articles sur le même sujet